BABI qu’est-ce qu’un bébé aux besoins intenses ?

Qui sont les BABI ?

Les BABI

J’avais mentionné ce terme dans l’article sur la fratrie que tu peux lire ici. Si tu découvres ces 4 lettres alors que tu surf désespérément sur la toile pour trouver un peu de réconfort ou des réponses à ce que tu vis avec ton bébé, c’est que tu es sûrement l’heureux élu d’un bébé aux besoins intenses (BABI).

Perso, depuis sa naissance nous n’avons pas eu une minute de répit. Porté toute la journée (bénie soit l’écharpe) et presque toute la nuit… Il était pendu au sein de ma femme toutes les 2 heures jour et nuit, (2h depuis le début de la tétée hein, alors si tu compte qu’il est greffé au sein pendant 30 min, c’est qu’il te reste 1h30 pour dormir, toi la maman qui allaite), pendant plus de 3 mois !

Alors si toi aussi tu as l’impression que ton bébé t’épuise…

Tu sens que rien ne lui convient, bien que tu aies tout essayé, qu’il pleure sans arrêt, qu’il hurle dès que tu oses le décoller de ta poitrine pour respirer un peu… Alors bienvenue au club des parents désespérément épuisés et incompris.

Notre pédiatre de l’époque (qui ne l’est pas restée longtemps) nous avait même demandé ce qu’on lui avait fait à ce bébé !? Pardon mais quelle *****, vous imaginez l’état émotionnelle de ma femme-zombie shootée aux hormones après des remarques pareilles !? Loulou hurlait à NOUS en déchirer les tympans dans sa salle d’attente… Il devait sûrement sentir qu’on était déjà tendus de la revoir celle-là (la pédiatre ).

Ma femme avait la gorge sérée de ce qu’elle allait encore bien pouvoir penser. Un jour elle a introduit son petit doigt dans l’anus de loulou parce qu’il était constipé. C’était la fin des haricots. On l’a remercié bien gentiment et on lui a dit « à jamais ».

Donc à la suite de nos nombreux entretiens avec : le docteur, le raïkieur, l’ostéopathe, le naturopathe (qui s’est confondu en excuse après une consultation d’une heure parce qu’il ne pouvait rien faire pour nous… et que du coup la séance ne serait pas facturée), et le magnétiseur-guérisseur… On a trouvé un peu de réconfort sur le net et auprès de notre kinésiologue adorée.

BABI

Je te donne les caractéristiques d’un BABI, nommées par le Dr Sears dans les années 80 :

Hypersensible :

Les changements le font sursauter. Il se réveille dès qu’on le pose, Il dort par petite tranche car il est dérangé facilement, il est anxieux et a les jambes raides. Cette hypersensibilité deviendra toutefois un atout, l’enfant sera très conscient de son environnement et développera sa curiosité

Intense :

Il pleure fort mais rit aussi à gorge déployée… pas de demi mesure. Il semble ressentir plus profondément (intensément) toute la gamme des émotions. Ses réactions peuvent être parfois violentes lors de la séparation avec ses parents. Cette intensité fait qu’il tisse des liens très solides avec les personnes qui s’en occupe

Exigeant :

le BABI transmet un sentiment d’urgence à ses parents qui ont l’impression de ne jamais pouvoir répondre assez rapidement à la demande de leur enfant. Son exigence aussi trouvera son lot de positifs en grandissant.

Impossible de le poser :

Ce bébé a un grand besoin de contact physique, il ne peut pas se calmer seul. Il fait du giron maternel son siège, les bras et la poitrine de sa mère lui servent de lit, et il se console à son sein. En général, il rejette vigoureusement les substituts maternels inanimés.

Toujours actif :

Une activité motrice constante va de pair avec l’intensité de l’hypersensibilité de la personnalité.

Insatisfait et imprévisible :

Il n’est pas possible d’apaiser le bébé aux besoins intenses de la même manière d’une fois à l’autre. Une méthode efficace un jour, sera vaine le lendemain.

Il veut téter tout le temps :

Surtout pour le réconfort et il faudra beaucoup de temps pour le sevrer. Il se réveille souvent : dort par petites tranches et est dérangé par ses propres soubresauts. L’emmaillotage peut aider.

En grandissant, les caractéristiques ont tendance à s’estomper mais on le reconnaît bien le bébé intense à l’intérieur de notre petit garçon, même si, pris dans notre train de vie de folie, on l’oubli un peu parfois, il nous rappelle à l’ordre. Il est toujours intense et sans aucune demi-mesure. Intense dans la protestation et la colère mais aussi dans la joie et les rires. C’est un petit garçon très vif et curieux qui s’intéresse à tout, tout le temps.

Il a maintenant 7 ans. Ça devient plus facile lorsqu’un BABI grandit et devient indépendant, mais il est vrai que même si maintenant il peut faire des choses seul, que ce soit simplement lire, créer ou jouer, il préfère fortement le partager avec un parent… Il reste exigeant… Et il n’est pas question de se (re)poser, il doit toujours être dans l’action.

C’est vrai que le BABI n’est pas vraiment reconnu par le corps scientifique.

Mais ces bébés sont quand même différents et leurs parents ont besoin de soutien et de se déculpabiliser car c’est un phénomène tabou qui laissent des parents incompris sur le banc de touche. Qu’on soit bien clair, ce phénomène n’a rien à voir avec la façon dont les parents s’y prennent… ABE… On en a entendu de toutes les couleurs par des personnes jugeantes, pleines de bons conseils qui pensaient qu’on s’y prenait mal.

Mais certaines d’entre elles l’ayant finalement vu de leurs propres yeux se sont exclamées : « Ah oui quand même il ne se calme jamais ». Heureusement, on a trouvé du soutien sur internet et auprès de la grand-mère et de l’arrière-grand-mère maternelle, qui nous ont avoué n’avoir jamais vu un bébé comme ça ( pourtant arrière-grand-maman en a eu 14 des bébés !!!).

Nous avons eu deux enfants et côtoyé plusieurs bébés et leurs besoins sont extrêmement différents.

On retrouvait notre aîné dans neuf des dix caractéristiques de BABI… il a fait les choses bien myboy, il est un peu perfectionniste.

Ce bébé greffons qui ne dormait et vivait que sur la poitrine de sa maman… qui est né avec les yeux froncés et les jambes raides et refusait tous biberons ou autres substituts plastique. Lui qui dormait par petites tranches et qui n’a pas fait ses nuits avant une année, et encore il a fallu attendre qu’il ait 6 ans pour qu’il dorme vraiment correctement…

Certains bébés sont beaucoup plus exigeants que d’autres et cela peut être vraiment épuisant. Avec les communautés, les blogs et les sites sur les BABI on se sent moins seul au monde.

Alors merci à tous les parents de BABI pour leurs témoignages…

Je tiens aussi à dire que notre petit garçon bien qu’intense est adorable et incroyablement attachant. Il est très intelligent et possède une répartie qui nous surprend toujours. Il est généreux, attentionné et adore les câlins. Même qu’aujourd’hui on doit le réveiller pour aller à l’école. Il nous a beaucoup appris, surtout sur nous même. Ces moments de doutes et de difficultés à l’époque de nos débuts de parents ont soudé notre couple.

Si vous aussi vous avez vécu ou vivez avec un BABI, ou si vous voulez simplement témoigner, n’hésitez pas à laisser un commentaire et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de blognouveauparent

Bien à vous

Blaise

Note : article écrit en collaboration avec ma femme.

 

 

Blognouveaupapa

blognouveaupapa

Papa de Myboy 7 ans, Mylittlegirl 5 ans et bébé 3 pour juin, il adore les voir grandir et construire des souvenirs comme aller à la découverte, voyager, jouer, tester et expérimenter pleins de nouvelles choses avec eux.
Blognouveaupapa
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*