La Rentrée scolaire : pensées de maman

La Rentrée scolaire : pensées de maman

La rentrée scolaire créé toujours sa marque dans l’année civile. Chaque année, j’ai l’impression de vivre deux “nouvel-an” : L’officiel du 31 décembre et celui de la rentrée scolaire quelle qu’en soit la date.

Mon mari est enseignant. Donc, il est à la maison pendant toutes les vacances scolaires. Ma grande vient d’entrer en 4P. Et ma petite débute sa scolarité cette année. Avant, je vivais la rentrée de deux personnes, mon mari et ma grande. Cette année, j’en ai vécu trois.

Et la mienne de rentrée? Car oui, nous aussi les mamans, nous vivons une rentrée. Il faut se remettre dans le bain. Prendre de nouvelles habitudes, s’adapter aux nouveaux collèges, nouveaux enseignants, aux devoirs et aux nouvelles structures d’accueil, s’il y en a.

La rentrée scolaire : et la baffe!

Je vous l’avoue : ma rentrée, notre rentrée s’est faite sous le signe du stress et de l’angoisse! Personne n’est malade, je vous rassure. Nous avons simplement dû faire face à un gros imprévu. Une imprévu, si gros, que même mon esprit d’anticipation sur-exagéré n’avait pas vu venir!

À la mi-juillet, nous avons reçu les enclassements nous disant dans quelles classes iraient nos filles. Pour situer notre affaire, nous habitons à deux pas d’un des plus grands collèges de notre ville. Première enveloppe que nous ouvrons pour la petite : pas de surprise, sa classe est bien dans ce collège. Deuxième enveloppe, pour la grande : et bam! Nous apprenons qu’elle change de collège! Son nouveau collège sera situé au centre-ville à 20 minutes à pied de notre maison! Avec cette lettre, une deuxième : des transports en bus seront organisés et “nous sommes désolés pour les désagréments causés”.

Bref, très mauvaise surprise! Bien entendu, le secrétariat n’était pas atteignable. Vu que nous avons reçu les lettres un vendredi, juste avant les vacances de l’administration …

Sachant pertinemment que nous ne pourrions rien faire contre cette décision ; nous avons tout de même demandé un rendez-vous avec la direction en août. On va quand même en discuter, hein?! Nous avons appris que 19 enfants de notre quartier étaient déplacés d’école. Car notre collège est trop plein, comme un œuf. Donc nos poussins ont été répartis dans d’autres écoles de la ville et même, dans celle du village d’à côté. Pourquoi notre quartier? Car nous habitons juste à côté de l’école, donc de l’arrêt de bus! Nous n’avons pas l’excuse de dire que nos enfants doivent marcher 15 minutes avant d’y arriver, à l’arrêt! Car ils sont juste à côté.

Bref, c’est comme ça.

  • Ma fille était sensée continuer avec la même classe, de 3P en 4P et avec les mêmes maîtresses?! Pas pris en compte!
  • Le fait que sa petite sœur commence sa scolarité et que, normalement, les fratries ne sont pas séparées? Bof, tant pis!

Certes, des milliers d’enfants prennent le bus chaque jour!

  • Sommes-nous des parents trop poules avec notre poussin, face à cet œuf trop plein?! Très sûrement!
  • Apprécions-nous, dans une certaine mesure, d’être muselés par le système administratif et d’être mis devant le fait accompli? Ah que non!
  • Aurions-nous préférés être contactés en juin lorsque ces décisions ont été prises pour en discuter et être considérés comme des partenaires? Très certainement!

La rentrée scolaire, le dénouement!

Mais qu’en est-il des enfants? Qu’en est-il de ma fille?

Suite à cette mauvaise surprise, ma grande fille de 7 ans m’a appris une belle leçon de vie! Laquelle?

  • “Le Bus, c’est trop cool maman”
  • “J’adore mon nouveau maître et ma nouvelle maîtresse”
  • “Ma nouvelle classe est trop chouette”
  • “Regarde Maman, j’ai reçu deux invitations pour les anniversaires de mes nouvelles copines!”
  • “Tu connais Andy Warhol Maman? On l’étudie au cours de dessin!”

Voici la morale de l’histoire : les paroles et les sourires de ma fille de 7 ans. Au départ, nous avons pris sur nous et lui avons présenté l’aspect positif, la grande aventure que serait le bus! À quel point ce sera chouette d’avoir de nouvelles copines et d’être dans une école plus petite.

Nous ne voulions pas influencer son vécu de cette situation. Nous souhaitions qu’elle fasse sa propre expérience d’enfant ; en laissant de côté les histoires bureaucratiques d’adultes.

Je suis très très fière d’elle! J’en ai des choses à apprendre d’elle! De plus, je vous avoue que je suis fière de nous en tant que parents. Nous avons donnée naissance à ce petit être si authentique, riche de ressources et de positivisme!

Et ma petite dans tout ça? Elle qui vivait sa première rentrée scolaire? Après un “je t’aime maman même quand je suis à l’école” ; elle s’en est allée avec sa maîtresse et ses camarades, comme si elle avait fait ça tout sa vie!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mood Board Lavande

Créa CC - Mood Board Lavande

Aujourd’hui, nous somme inspirés par Créa CC, ses décorations douces et poétiques. La lavande nous transporte en Provence, nous pensons à nos vacances … 🙂

Liens : Créa CC, site et boutique : www.creacc.ch

 

Enregistrer

12 activités à faire cet été !

 

Les vacances scolaires ont commencé et si on ne part pas en vacances le temps peut être très long, surtout pour les enfants. Je vous propose dans cet article 12 idées d’activités sympas à réaliser avec vos enfants durant l’été, mais aussi toute l’année (ou presque) finalement ! C’est parti !

1- Proposez des jeux d’eau pour se rafraîchir ! Dans le jardin avec un tuyau pour les mouiller, ou sur une terrasse avec un bac (ça peut être un bac à linge), de l’eau et des petits objets à remplir et vider (gobelets, petites casseroles avec couvercles, petits bols, billes, dinette, bouteilles en plastique, pots de yaourt vides, affaires de poupées à laver, animaux en plastique, voitures, petits bateaux, etc!).

2- Allez à la découverte de nouvelles places de jeux et organisez un pique-nique sur place !

3- Achetez une carte journalière CFF et découvrez un bout de la Suisse en train, bus, bateau… !

4- Alliez sport et plaisir avec votre enfant ! Essayez une piste Parcours Vita avec lui, ou une balade à vélo avec pique-nique !

5- Préparez des glaces fait maison avec ses ingrédients préférés !

6- Faites des expériences chimiques avec votre enfant ! Tapez sur google expérience chimique avec chou-rouge et vous serez surpris 😉 Je l’ai essayée dans plusieurs crèches et les enfants ont adoré l’expérience !

7- Connaissez-vous le Land Art ? Il s’agit de faire de l’art avec les éléments de la nature. Puis proposez à l’enfant de photographier ses oeuvres d’art quand c’est terminé !

8- L’eau, les glaçons et les couleurs ! Je vous propose de regarder cette vidéo qui propose deux super idées d’activités à faire avec des glaçons, de l’eau et des colorants !

9- Créez des bulles de savon géantes ! Il y a plusieurs recettes sur Internet, n’hésitez pas à essayer !

10- Vos enfants connaissent l’aquarelle ? À mon travail ils viennent de la découvrir (ils ont 5-7 ans) et ils adorent en faire ! 🙂

11- Profitez de l’été pour apprendre à votre enfant à nager !

12- Abonnez-vous durant l’été ou toute l’année à la Do It Box ! C’est une box suisse qui propose chaque mois une box avec à l’intérieur 5 activités et bricolages pour enfants. Je vous en ai parlé sur le blog juste ici : La Do It Box

Et voilà ! J’espère que ces 12 petites idées d’activités vous plairont et inspireront pour cet été ! 🙂

Pour en savoir plus sur Roberta et son blog, lisez son interview @Webforkids!

Trolette à Montreux Moda

Début juin, l’équipe de Webforkids s’est rendue à Montreux Moda. Nous vous avions déjà parlé de cet événement qui met en avant la Fashion Scene suisse. Bien entendu, nous avions suivi de près l’organisation du défilé de mode enfantine d’Agatha Ruiz de la Prada. Après avoir assisté au casting, nous nous réjouissions d’admirer ses pièces colorées et ludiques.
Charlotte, notre Community Manager est arrivée en famille avec son mari et ses deux filles (7 et 4 ans au compteur)…

… Allez, je vais passer la narration en mode « je » étant donné que je suis celle qui vous écrit!

Je suis donc arrivée en famille à Montreux pour assister à mon premier défilé de mode! Ayant déjà visité le site d’Agatha Ruiz de la Prada, je me réjouissais de voir ses modèles en live .. J’avais trouvé les habits si craquants sur le site!

Nous nous sommes donc installés et avons fait un petit tour des différents stands. Debout en train de papoter, je vois une jolie dame s’approcher de nous et nous demander si « cette petite est à vous? ». Elle parlait de ma plus jeune que je surnomme « Petite Trolette » sur le net. Oui Oui! Cette petite Trolette est bien à nous!

Ensuite, elle nous explique qu’elle cherche une petite fille qui pourrait participer au défilé, une jeune demoiselle s’étant désistée au dernier moment. Elle explique tout ceci à ma Petite Trolette qui hoche de la tête: Difficile de savoir, si du haut de ses quatre ans, elle a réellement compris l’enjeu de cette histoire.

Et … nous nous retrouvons dans le backstage! Entourées d’une sacrée effervescence! Puis, tout s’enchaîne : essayage de robe, maquillage, pose du bonnet, photos. Étant très maman poule, j’étais très stressé pour ma Petite Trolette! Les autres petites filles avaient répété sur scène plus tôt dans la journée. Cependant, ma Trolette suivant le mouvement, ne semblait pas se soucier de quoi que ce soit!

montreux_moda_webforkids

Puis vient le moment d’entrer en scène! Je tente tant bien que mal de lui expliquer ce qu’elle doit faire mais elle est beaucoup trop captivée par ce qui l’entoure pour prêter attention à moi! Et d’un coup, elle n’est plus là, elle s’est lancée sur scène!

Ce moment m’a semblé long … et d’un coup, elle est apparue de l’autre côté du backstage, tout sourire, en courant! Je crois que c’est l’image qui m’a le plus marquée : ce sourire, cette spontanéité, cette innocence!

Et là, changement de tenue! Et c’était reparti pour un tour avec un deuxième passage, le coucou d’Agatha Ruiz de la Prada au public et la séance photo.

Et voilà, toute cette histoire, en fait, a duré environ 45 minutes. Ce fut court mais long en même temps. Petite Trolette était si heureuse! Et quel bonheur de voir sa grande soeur si fière d’elle. Une fois tout ceci passé, la mère poule que je suis a récupéré son « bébé ». Ce fut une expérience pour elle! Mais s’en fut une pour moi aussi : lâcher mon enfant le temps d’un moment spontané devant un public!

montreux_moda_webforkids

Les 15 trucs découverts depuis que je suis maman

1.- Le truc qui agace chaque non-parent: le léchage de l’index pour nettoyer la joue mimi-cracra de son enfant. Oui, je confesse, je le fais aussi.

2.- J’ai perdu tout intimité, même aux toilettes.

3.- De temps à autre, on retrouve des surprises par ci et par là; une peluche déjà installée dans notre lit, Kung-Fu Panda caché entre mes produits cosmétiques ou une balle sauteuse dans le tiroir à casseroles. La palme revient quand même à une barre de céréales entamée (et option: accompagnée de la brosse à dents) dans mon sac à main.

4.- Peppa Pig…. Vous connaissiez vous Peppa Pig avant d’être parent?

5.- A la boulangerie, tu achètes à chacun de tes enfants un petit pain au lait. Mais toi, égoïstement et surtout très naïvement, tu choisis le délicieux pain torsadé au chocolat et à la vanille. Mais à la fin, suite à de grandes supplications, c’est sûr, le pain au lait sera pour ta pomme.

6.- Lorsque la fratrie s’agrandit, tu deviens diplomate ès conflits (un doctorat bien évidemment). Le conflit israélo-palestinien? Dans mes cordes! Des pourparlers avec Bashar Al-Assad? Cap’! Moi, je résous des différends quotidiennement. #seconddegré

7.- J’aimerais bien avoir une poule à la maison. Pour les oeufs frais le matin, oui mais aussi pour picorer le cheni sous la table après chaque repas. Paradoxalement, c’est devenu l’endroit le plus propre de la maison. Et bien oui, à force de la nettoyer 3 fois par jour à quatre pattes…

8.- La mauvaise conscience maternelle. Pourquoi? Peu importe, les mamans ont toujours mauvaise conscience de quelque chose.

9.- Le cadet est complètement différent de l’aîné(e). Ils ont été fabriqué dans le même moule mais c’est tout! Oublie tout ce que tu as vécu pour le premier, sinon, ça ne serait pas drôle hein?

10.- Presser un interrupteur peut déclencher une guerre fraternelle.

11.- Mon oreille est capable de reconnaitre leur pas quand ils viennent dans notre lit le matin: un pas léger et rapide pour MisterFlorentin et un pas lourd et endormi pour MissConfiture.

12.- Un enfant est capable de dire Maman 13’596 fois par jour. Doubler ce chiffre pour moi. Mais comment font les parents de famille nombreuses?

13.- Pourquoi se déplacer en marchant? Mais non, c’est pour les vieux cela. Un enfant se déplace toujours en courant.

14.- Une histoire peut être lue une centaine de fois, ils y prendront toujours le même plaisir et découvriront même un nouveau mot ou un détail inédit sur l’illustration.

15.- Les enfants peuvent s’habiller en cumulant de nombreux vêtements en même temps (genre un legging, une jupe, une robe, un pull et une jaquette) et d’associer les motifs qui feraient pâlir même les plus fans de Desigual.

Au final, ils sont capables d’énormément de choses, même si parfois, nous avons de la peine à le voir ou à l’accepter. Être maman, c’est une source d’amour incroyable et d’émotions si simples et souvent bien drôles ! Des petits rien qui font simplement tout!

Retrouvez Virginie sur son blog et ses réseaux sociaux

Son blog : Avec Panache!

Sa page Facebook, à suivre absolument : facebook.com/AvecPanacheBlog

Son compte Instagram : instagram.com/virginie.avecpanacheblog

Brigitte Violier : Femme, Maman et Entrepreneuse

Alliance de ces trois rôles est souvent synonyme et qualifié d’impossible et pourtant beaucoup de femmes n’arrivent non pas aisément à mener ces rôles à la perfection. Longtemps relégué au rang de mère au foyer, s’occupant principalement de leur progéniture, de l’entretien de la maison et de leur époux… Le rôle de la femme a beaucoup évolué tant au niveau de sa place dans le monde du travail, au sein de la famille que dans la société moderne.

Invitée à déjeuner dans le célèbre restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier – Benoît Violier, rebaptisé restaurant B. Violier. À son palmarès : meilleur restaurant du monde en 2016 par le classement gastronomique « La Liste », trois étoiles au Guide Michelin et 19/20 au Gault & Millau. Voici le récit d’un déjeuner somptueux, autour d’une table prestigieuse où j’ai eu l’occasion de rencontrer 5 femmes d’exception.

11 : 45 J’ai été reçue dans un cadre élégant et chic du restaurant B. Violier avec à sa direction Brigitte Violier et Franck Giovannini, Chef de cuisine. Vous imaginez mon plaisir mais aussi bien la pression qui pouvait m’animer… Accueillie telle une personnalité que je ne suis pas, je suis frappée par le sourire, la prestance et la légère timidité de Brigitte. (Wouahhhh elle en impose). J’attends avec timidité dans mon coin les autres invitées de ce déjeuner entre femmes.

Christelle Huwiler, organisatrice de cette rencontre est également présente. Elle orchestre d’une main de maître la rencontre. Petits détails, photographe, plan de table elle a pensé à tout…. Se succède Cristina D’Agostino, Vanessa Nobel, et Shadya Ghemati. Après les présentations d’usage…

12 : 00 Nous passons en cuisine et allons à la rencontre du Chef Frank Giovannini et de sa brigade de 25 cuisiniers. Quelle fut leur surprise de voir entrer 6 nanas dans la cuisine à majorité masculine. À notre grand étonnement avait lieu au même moment un service en plein boom, un cours de cuisine et une table de 3 convives (service en cuisine). Une ambiance calme, sereine, où quasi seuls les bruits des casseroles, des assiettes et des services retentissent.

Franck Giovannini nous rejoint autour d’un verre et débute le bal des questions :

Comment trouvez-vous votre place en tant que femme dans ce monde majoritairement masculin ? : « Je n’ai pas à la chercher » nous répond Brigitte « Elle s’est faite toute seule. Je m’occupe de la salle et Franck est responsable de la cuisine, chacun a vite trouvé sa place ».

Qu’avez-vous changé dans le fonctionnement de la cuisine après le départ de Benoît Violier? Proche de sa brigade, sa passion pour la cuisine et la transmission de son savoir-faire, Franck nous dévoile qu’il « … ne reste pas au passé, j’aime cuisiner alors je suis aux fourneaux et je cuisine, je transmets mon savoir, je crée et j’échange beaucoup avec ma brigade… ».

Combien de femmes avez-vous au sein de votre brigade ? « Peu, et j’aimerais qu’elles soient plus nombreuses. Elles sont souvent candidates en pâtisserie et nous avons la chance d’en avoir une au sein de notre équipe. Il est aussi vrai qu’elles ne restent pas très longtemps face au défi de concilier la restauration et la vie de famille. » dit Franck Giovannini.

Passer après Benoît Violier, avez-vous la pression ? Tous les deux semblent nous confirmer que non. Franck Giovanni très sereinement nous répond « notre succession s’est imposée naturellement. J’ai eu la chance de travailler étroitement avec lui, mais aussi avec les grands chefs qui lui ont précédé, Girardet et Rochat et ça fait 22 ans que je travaille ici. Brigitte à la direction et moi en cuisine. Nous tenons à transmettre l’esprit de Benoît Violier et continuons son travail et ses projets entrepris. » Brigitte Violier, quant à elle, tente avec succès de sublimer les plats et la restauration à un art de vivre et au bien-être. Elle a pensé à tout : accueil chaleureux, décor sobre et apaisant en choisissant des créateurs de la région, des cours de cuisine dont celui destinés aux enfants…. « Je peux complètement m’exprimer. Benoît avait son idée de son restaurant, j’apportais mon avis, surtout en ce qui concerne la salle mais il devait toujours donner son accord. Aujourd’hui je peux pleinement m’exprimer et accorder la décoration, la vaisselle, aux plats de Franck ». Dernière petite flûte, petite séance photos et…

12 : 30 Nous sommes conviées à passer à table… Dans une ambiance calme, agréable nous somme invitées à nous présenter, tout en débutant le défilé des 7 chefs d’œuvre proposés et servis tel des objets d’art sous la houppette de Louis Villeneuve qui dirige la salle depuis 42 ans. Admirez !

Brigitte Violier Chef d’entreprise à la direction restaurant Benoit Violier à Crissier, elle succède à son renommé époux Benoît Violier en 2016. Maman de Romain 14 ans elle trouve son équilibre grâce à la danse qu’elle pratique depuis 12 ans, le ski, le golf et les longues balades en famille. Restaurant B.Violier 

Cristina D’Agostino rédactrice en chef adjointe et responsable du supplément luxe du magazine économique Suisse BILAN.

Vanessa Nobel, Directrice de publication et éditrice de 4Quatre Saisons. Sur le site du magazine 4quatre saisons , vous trouverez au fil des saisons, des adresses, des idées que vous aurez toujours voulu connaître : celles qui apportent le plaisir et le bien-être dans l’art de vivre. Vous y découvrirez des destinations de rêve, des soins et des produits précieux, un choix de restaurants et hôtels exquis, sans oublier les horlogers suisses et les voitures de rêve, véritables objets d’art !

Shadya Ghemati Blogueuse, une femme pétillante radieuse qui nous fait découvrir sa cuisine, ses goûts culinaires sur ma petite cuisine . Elle a travaillé environ 20 ans en tant que journaliste pour la presse écrite du groupe Ringier et à la RTS comme animatrice de radio.

Christelle Lorena Huwiler, après avoir fait ses armes en tant que PR et communication manager auprès de grandes enseignes telles que Nestlé, Moët Hennessy ; elle s’accorde une petite pause, organise son mariage et entreprend une carrière en Solo dans les relations presses à son compte. Femme forte, réfléchie elle me raconte que savoir bien s’entourer dans le business est primordial.

Les discussions fusent aux quatre coins de la table. Boulot, challenges, enfants et le régime sont abordés. Finalement, toutes ces femmes ont fait face aux peurs, au doute, à la sensation d’être débordée, aux problèmes intemporels que toutes les mères rencontrent… Pour finalement se dire que nous sommes normales et que nous devons notre exception à personnes sauf à nous-même grâce à notre travail, notre réflexion, notre sens inconditionnel de l’organisation….

14 : 30 Bien gênée, j’ai du mal à quitter cette table où je commençais à me sentir à l’aise. Les rendez-vous s’enchaînent pour moi. Je reprends ma voiture et bloquée dans le traffic lausannois, je décide de débriefer avec moi-même.

Finalement, je ne suis pas si folle à vouloir assouvir mes envies de famille, professionnelles et mes projets personnels. Allier vie de famille avec des enfants épanouis, bosser à 100% et foncer pour réaliser Webforkids c’est possible, d’autres femmes le réalisent et l’ont fait avec succès avant moi.

Je réalise également que nous nous posons toutes les mêmes questions et que nous avons toutes traversé ces moments de doute : Comment allons-nous faire ? Est-ce que je fais bien dans l’éducation de mes enfants ? J’ai besoin de m’accorder du temps, faire un peu de sport, prendre soin de moi ? Est-ce que mon projet sera un succès ?

Conclusion de ma rencontre avec toutes ces femmes d’exception : être perdue dans l’éducation de nos enfants est normal (ouf) ; vouloir s’épanouir en tant que femme et s’occuper de soi n’est pas égoïste ni un droit mais un devoir afin d’avancer sereinement (Merci Mesdames), s’engager dans notre projet avec passion et savoir bien s’entourer professionnellement sont les clés du succès.

Merci à Eileen de m’avoir donné l’opportunité de rencontrer ces 5 femmes inspirantes.

À suivre…

Montreux Moda en famille

Montreux Moda prendra ses quartiers les 9-10 et 11 juin 2017 au Montreux Music & Convention Center. Nous faisons le point sur les différentes activités que l’on peut y faire avec les enfants. Et aussi, retrouvez une mini- interview avec Giovanni Lo Presti, créateur de mode Suisse et organisateur de cet event!

Montreux Moda ou la Mode « Kids Friendly »

En vous baladant au sein de Montreux Moda, vous aurez la possibilité de participer à différents ateliers (sur inscription et payant) que ce soit avec vos ados ou vos plus petits.

Atelier Makep-up Pro avec Cédric Lanappe, parfait pour les adolescentes qui souhaitent en savoir plus sur le makeup!

« Un workshop autour du maquillage de saison ainsi que les tendances makeup pour les shootings photo, les défilés et campagne pub mais aussi pour votre quotidien (…) Apprenez à maîtriser votre makeup de façon instinctive et ludique (…)

Stage de Danse avec Alex Orlando à suivre avec vos ados ou pré-ados aimant la danse.

« Un style très personnel différent de chacun. Qui varie de personne selon les bases techniques et stylistiques que chacun possède. Un style où ensemble vous allez expérimenter et partir à la recherche et création de différents mouvements. »

Art Culinaire avec Pascal Gauthier. Vous enfants s’intéressent à la cuisine? Pascal Gauthier partage ses astuces culinaires.

« Un chef étoilé, un atelier goûteux! Venez découvrir de nombreuses astuces culinaires mais surtout venez déguster la gastronomie artistique de Pascal Gauthier! Un atelier unique en son genre, une occasion pour les gourmands à ne manquer sous aucun prétexte, vous aurez peut-être la chance de goûter ses célèbres glaces Détox … »

Cocktail Tea Blending avec KY Tea. Vous saviez que l’on peut mélanger les différentes sortes de thé pour en obtenir des boissons personnalisées?

« Pour le plus grand bonheur des amateurs de thés et des accros aux packagings, pour les aventuriers à la recherche de l’originalité … En deux mots : Ky Tea vous propose une nouvelle vision du thé : savoureuse et audacieuse! À boire chaud ou glacé, sans sucre ou dans un cocktail, découvrez les gammes de subtils mélanges d’arômes à travers un atelier enrichissant! »

Défilé de mode enfantine Agatha Ruiz de la Prada. Assistez au défilé spécial Mode Enfantine et admirez les pièces colorées de Agatha Ruiz de la Prada. Dimanche 11 juin à 13h30

Agatha Ruiz de la Prada est une styliste espagnole. Ses dessins originaux et ses couleurs vives ornent des motifs comme des lunes, des étoiles, des soleils et des nuages. Lors de Montreux Moda, un défilé dédéié à la mode enfantine mettra en valeur sa collection du moment.

Interview de Giovanni Lo Presti autour de Montreux Moda

Parlez-nous de Montreux Moda, quelles expériences y vit-on?

En tant que participants ou visiteurs? Difficile d’en parler sans écrire un roman! C’est un sujet qui me passionne tellement et qui me réserve tellement de surprises à venir. Nous sommes une plate-forme de communication artistique. Cependant, vous venez de le dire : c’est avant tout une expérience dont nous sélectionnons soigneusement, pendant une année, les ingrédients artistiques les plus fous de notre pays et aussi de pays étrangers. Avant tout, le but est de mettre en place un travail d’équipe : l’expérience des uns au bénéfice des autres et vice versa. Le grand avantage est qu’il n’y a finalement pas de règles. Chaque artiste présent, chaque participant, chaque visiteur, chaque exposant a son rôle à jouer. Quand je pense à Montreux Moda, j’imagine la vitrine d’un magasin où tout le meilleur de ce que je préfère est exposé et me donne envie d’y entrer. Finalement, notre terrain de jeu artistique et expérimental ressemble à cette vitrine, une vitrine grandeur nature et vivante où vous retrouvez toutes sortes d’activités, de produits épatants et uniques en leur genre.

Ce que je souhaite aux participants est de vivre cette aventure jusqu’au bout, de faire un maximum de connaissances, de partages et surtout d’échanges. Car, ce sont ces moments privilégiés qui nous permettent de faire des contacts essentiels à notre avancée artistique. Parfois, il y a des rencontres imprévisibles et surtout des résultats impressionnants!

Pour les visiteurs, je leur souhaite de vivre un instant hors du temps. Finalement, avec un tarif tout à fait raisonnable, on peut accéder à un événement qui n’a rien à envier aux grandes capitales de la mode. Des designers internationaux de renommée mondiale sont présents, de même que de nombreux artistes talentueux, de nombreuses marques … et également de la musique, de la danse … toutes sortes de disciplines sous le même toit. Pour ceux qui veulent mettre la main à la pâte, nous proposons pendant cette journée toutes sortes d’ateliers ouverts aux amateurs comme aux professionnels en quête de perfectionnement!!!

Vous permettez à d’autres artistes et même à des passionnés de s’inscrire et de faire défiler leurs créations. Comment se présentent ces futurs talents?

C’est une étape toujours très difficile lorsque nous entrons dans notre période de recrutement d’artistes. Que ce soient des artistes pour les expositions, de jeunes créateurs en devenir ou même des stylistes ayant déjà déposé une marque et vivant de leur métier… Les gens ont toujours peur, ils ont une appréhension. Notre petit pays a cette fâcheuse tendance dans le domaine artistique de toujours vouloir être divisé pour mieux régner ; alors que c’est tout à fait l’inverse. En unissant nos forces, nos compétences et nos réseaux, nous sommes beaucoup plus forts avec un impact plus grand et les messages que nous tentons de diffuser s’imposent de plus en plus au fil du temps. Je n’ai jamais eu peur de la concurrence! Au contraire, l’association avec d’autres artistes a toujours été une plus-value et une source d’inspiration pour moi. Je suis fasciné par les compétences des autres artistes. Être un artiste, c’est vivre des grands moments de solitude lorsque nous nous retrouvons seuls avec notre art… Justement, notre événement ainsi que notre association sont des occasions idéales de casser cette solitude, de partir à la rencontre d’un grand public et de personnes vivant et comprenant notre quotidien.

Nous prenons notre rôle très à coeur. Coacher tous ces artistes, les aider dans leur révolution, les rassurer, les soutenir, les aiguiller est … certes, fatiguant. Cependant, lorsque je les vois réussir : ce n’est que du bonheur! Mon plus bel exemple actuellement : ce sont The SugaZz! Nous sommes tellement fiers qu’elle aient eu la chance d’être repérées par Stacey King lors de notre deuxième édition! Ce genre de résultat nous encourage à continuer encore et encore… Mais revenons à nos artistes de 2017, il me tarde de tous vous les présenter!

Liens

Montreux Moda : www.montreuxmoda.ch

Interview de Gwen autour de Cosmaking

Rendez-vous en fin d’article pour profiter d’un goodies chez Cosmaking! 🙂

Coucou Gwen! Alors pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Coucou Charlotte. Hou, voilà une question bien difficile pour commencer (rire). Je m’appelle Gwendoline Prune (ça, c’est un secret que je dévoile rarement, tu penses…), j’ai deux poupettes de 4 et 3 ans, j’habite la magnifique région du Jura bernois et je suis mariée à un homme qui est d’accord de faire des petites crèmes avec moi 😉

Quand as-tu créé Cosmaking, comment cette aventure a-t-elle débuté?

En fait, j’ai commencé avec ESSENTIALIS qui est ma marque de cosmétique naturelle pour bébé et future maman. Car, il était clairement impensable pour moi d’appliquer des substances nocives sur mes filles. Et puisque j’arrivais à faire ces produits moi-même, j’ai pensé que tout le monde pouvait le faire, alors, avec l’aide de mon mari, on a créé COSMAKING.

Quelles activités ou prestations propose Cosmaking?

COSMAKING est un site de vente en ligne dédié à la cosmétique maison. Ainsi, nous proposons les produits et accessoires utiles à la cosmétique maison ainsi que les recettes pour pouvoir réaliser facilement ses préparations naturelles. Des vidéos et des articles de BLOG alimentent également régulièrement le site.

Gères-tu tout en solo? Sinon qui participe à cette aventure?

Au début, oui ! Mais depuis mars, mon mari est venu me rejoindre à 100% dans cette aventure et même s’il n’est pas toujours évident de travailler avec son cher et tendre (sans blague ?), son aide est très précieuse et je lui en suis infiniment reconnaissante. J’ai également la chance de pouvoir compter sur mon Padawan, Kelly, qui m’assiste avec bonne humeur dans les ateliers que nous proposons ainsi que sur les salons. MERCI KELLY!

Comment se passe une journée type chez Cosmaking?

Ho la la… T’es prête ? Levée à 05h30, je prends mon PC et j’y inscris quelques recettes que j’aimerais tester ou débute un article de BLOG. Vers 07h00 le reste de la famille se lève (tu l’auras compris, le calme de l’aube n’est plus qu’un vague souvenir…). On prépare tout le monde et on file au travail (crèche pour les poupettes). Arrivés au travail, je réponds aux emails des clientes, je teste mes recettes, je demande à mon mari de mettre en ligne les recettes qui me conviennent. Je prépare la communication de ces nouvelles recettes. Je réalise également des vidéos de certaines préparations, je dois donc filmer le mode opératoire et effectuer le montage (ce qui prend passablement de temps, tout mon respect à Spielberg ;)). Je cherche des nouveaux produits à proposer. Je prépare les événements (types salons) ou les ateliers que je dispense dans la suisse romande. Je m’occupe également de tout ce qui est administratif (compta, correspondance, etc…). Pendant ce temps, mon mari s’occupe de gérer le stock, la boutique en ligne, les commandes, la logistique et les achats marchandises, autant dire qu’il est également bien occupé ! La journée se termine vers 17 heures, c’est à ce moment-là que l’on va chercher nos poupettes et que l’on s’octroie de précieux moments en famille ☺

Tu as activement participé à Mednat cette année et c’était top! Va-tu participer à d’autres salons?

Merciii ☺ Oui, nous retournons au salon du Mieux-Vivre à Saignelégier et on se réjouit énormément. Pour nous, les salons, c’est vraiment l’occasion de rencontrer nos clientes et d’expliquer concrètement la cosmétique maison aux non-initiées. Ce sont des moments exceptionnels où l’on rencontre des personnes merveilleuses.

(Les produits que Charlotte a créés aux ateliers de Cosmaking lors de Mednat)

Quelles sont les actualités ou futures actualités de Cosmaking?

Un nouveau packaging, plus éco-responsable, nos abominables pots en plastique sont peu à peu remplacés par de beaucoup plus jolis en verre. De nouveaux produits, de nouvelles recettes, plus de vidéos, plus d’ateliers et encore plus de bonne humeur!

Quelle est ta recette préférée?

Tooooooutes ! Pour moi, elles ont toutes leur utilité et chaque fois que je réalise une nouvelle recette, je me dis : « ha, celle-ci est vraiment incoroyable ! » Puis, je me dis la même chose pour la suivante et ainsi de suite…

Ta meilleure astuce naturelle?

J’affectionne beaucoup les huiles végétales, je trouve qu’elles sont souvent « effacées » par les huiles essentielles, mais elles contiennent tellement de propriétés utiles à notre peau qu’il est parfois dommage de les mettre au second plan. Pour les peaux grasses, une application régulière d’huile de Jojoba fera des miracles. Pour les peaux atopiques, on applique simplement de l’huile de Cumin noir. Pour les gerces ou les crevasses, du beurre de Karité. Sur les vergetures ou les rides, on pense à la Rose musquée… Oui, j’aime bien les huiles végétales…

Comment t’organises-tu pour jongler vie de famille et Cosmaking?

En fait, Cosmaking est une affaire de famille, à partir du moment où l’on est indépendant, je pense qu’il est utopique de vouloir faire la part des choses. On cherche plutôt le bon équilibre pour que chacun y trouve son bonheur. Pour l’instant, tout le monde à l’air d’être heureux et d’évoluer, alors on continue encore un peu comme ça 😉

Merci beaucoup Gwen pour cette interview! À bientôt!

Cosmaking, le site : www.cosmaking.ch

Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour profiter d’un goodies lors de votre prochaine commande chez Cosmaking, sous cet article-ci : Profitez d’une réduction chez Cosmaking.