,

Le Maternage proximal : Révéler la Mère en nous

Maternage, c’est un mot ” à la mode ” qui revient souvent de nos jours… Mais qu’est-ce donc, exactement ?

Étymologiquement, ce terme désigne l’action de materner.

Il s’agit d’une manière de s’occuper de son enfant, une parmi d’autres, selon laquelle la mère répond aux besoins de son enfant de façon optimale. Elle est ainsi aussi proche que possible de ce dernier.

Les fondements théoriques de cette ” pratique ” résultent de la théorie de l’attachement élaborée par J.Bowlby, psychiatre et psychanalyste britannique. L’attachement est un besoin primaire comme le sont la faim et le sommeil. Une fois les besoins primaires comblés, l’enfant peut alors grandir, évoluer et s’éloigner dans le but d’explorer le monde qui l’entoure.

Le maternage est un choix. Fruit de la volonté des parents et surtout de la mère voulant suivre le rythme de son tout-petit. Elle qui sait, ce qu’est juste et bon pour son enfant.

Le maternage, une façon de renouer avec sa nature de Mère :

Choisir le maternage proximal est bien différent du maternage distal (visant quant a lui à rendre l’enfant autonome, le plus tôt possible par l’isolement dans sa chambre ou le fait d’imposer un rythme pour les tétées). En effet la bien-traitance des siens commence dès le berceau !

Ici, la mère suit et est à l’écoute de son enfant en matière de proximité : Allaitement à la demande, portage, peau-à-peau, co-dodo, HNI, etc…

En choisissant de ne pas laissé pleurer l’enfant, de respecter ses forces et ses faiblesses, ses particularités et son individualité, elle le considère comme un être humain à part entière (et non comme un adulte !). Elle accepte et respecte toutes les sphères formant l’enfant afin de favoriser un bon développement moteur et intellectuel, en passant par les capacités socio-affectives.

Les parents, de concert, veillent à la bonne santé du corps et de l’esprit du tout-petit en lui inculquant de belles valeurs. Un attachement sain, où la confiance est le Maître-mot. Un continuum, la continuité d’un tout.

La proximité se veut physique mais pas seulement. Nous connaissons aujourd’hui, grâce aux neuro-sciences, l’importance de nos choix sur le devenir de nos enfants.

Maman allaite, papa la soutient dans son choix. Ils répondent immédiatement aux pleurs de leur enfant, pratiquent le peau-à-peau et/ou l’hygiène naturelle infantile. Ils portent bébé et dorment avec (en respectant certaines conditions de sécurité). Ils décident de s’adapter au bébé, pratiquent le langage des signes, l’alimentation autonome (DME) et l’éducation positive et bienveillante, sans VEO (violences éducatives ordinaires : fessées, punitions, etc…)

L’engouement nouveau, pour le maternage proximal :

En Europe, nous parlons de plus en plus d’allaitement ou de co-sleeping par exemple. C’est une bonne chose mais il existe des tas de manières d’exprimer son instinct de maman et de parent.

Ainsi, il ne faut pas se culpabiliser et suivre ses aspirations en terme de maternité . À chacun de puiser ce qui lui convient !

Et vous, plutôt proximal ou distal ?

.Hilde

Hilde De Berry
Aussi ici :

Hilde De Berry

La Fille des Saisons, c'est moi. Je suis Blogueuse Beauté bio’ et Maternité en Suisse romande; Passionnée de Nature et de Parentalité bienveillante, je partage mes découvertes entre deux infusions et randonnées. 😉
Vous pouvez me retrouver sur mon blog personnel ou sur mon compte Instagram.
Hilde De Berry
Aussi ici :
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*